05/11/2020 : Ralph Dekoninck (UCLouvain) : Horreur sacrée et sacrilège. Image, violence et religion (XVIe et XXIe siècles)

Wébinaire « Images, politique et communication »

Horreur sacrée et sacrilège. Image, violence et religion (XVIe et XXIe siècles) (5 novembre 2020)

Cette séance renvoie au titre d’un essai publié par l’orateur en 2018 aux Editions de l’Académie royale de Belgique.

Cet exposé propose de rapprocher les formes de médiatisation de la violence terroriste d’aujourd’hui et celles qui caractérisèrent les guerres de religion au XVIe siècle. Plutôt que s’engager sur la voie hasardeuse d’une comparatisme qui porterait sur les faits historiques, il s’agit de réfléchir à certaines modalités transhistoriques de représentation de la violence spectacularisée, et en particulier celle liée au martyre. Il n’est pas tant question de dégager des invariants anthropologiques que d’éclairer un certain nombre de modèles figuratifs qui constituent autant d’images-écran continuant à nourrir ou à contaminer notre imaginaire contemporain où se mélangent terreur et fascination face au spectacle de la violence médiatisée.

L’orateur : Ralph Dekoninck

Professeur d’histoire de l’art à l’Université catholique de Louvain, co-directeur du Centre d’analyse culturelle de la première modernité (GEMCA), et membre de l’Académie royale de Belgique (Classe des Arts), Ralph Dekoninck poursuit des recherches sur les rapports entre théologie de l’image et théorie de l’art à l’époque moderne, sur la culture du spectacle baroque, sur les rapports entre arts et liturgie ainsi que sur l’iconographie du martyre. Ses intérêts scientifiques se portent également sur des questions d’historiographie et d’épistémologie de l’histoire de l’art. Parmi ses publications, on peut citer : Ad Imaginem. Statuts, fonctions et usages de l’image dans la littérature spirituelle jésuite du XVIIe siècle (2005). La vision incarnante et l’image incarnée. Santi di Tito et Caravage (2016). Horreur sacrée et sacrilège. Image, violence et religion (XVIe et XXIe siècles) (2018). Comme éditeur : L’idole dans l’imaginaire occidental (2005, co-édité avec M. Watthee). Emblemata sacra. Rhétorique et herméneutique du discours sacré en images (2007, co-édité avec A. Guiderdoni). Aux limites de l’imitation. L’ut pictura poesis à l’épreuve de la matière (2009, co-édité avec A. Guiderdoni et N. Kremer). L’art en valeurs (2011, co-édité avec D. Lories). Ut pictura meditatio. The Meditative Image in Northern Art, 1500-1700 (2012, co-édité avec A. Guiderdoni et W. Melion). Fictions sacrées. Esthétique et théologie durant le premier âge moderne (2013, co-édité avec A. Guiderdoni et E. Granjon). Questions d’ornement (XVe-XVIIIe siècles) (2014, co-édité avec C. Heering et M. Lefftz). Machinae spirituales. Les retables baroques dans les Pays-Bas méridionaux et en Europe (2014, co-édité avec B. d’Hainaut-Zveny). Force de figures. Le travail de la figurabilité entre texte et image, numéro spécial de La Part de l’Œil, 31 (2017, co-édité avec Agnès Guiderdoni). Le poète face au tableau, de la Renaissance au Baroque (2018, co-édité avec Aline Smeesters). Cultures du spectacle baroque. Cadres, expériences et représentations des solennités religieuses entre Italie et anciens Pays-Bas (2019), co-édité avec M. Delbeke, A. Delfosse, C. Heering et K. Vermeir). Quid est secretum? Visual Representation of Secrets in Early Modern Europe, 1500-1700, co-édité avec A. Guiderdoni et W. Melion  (2020).   

Inscription

Inscrivez-vous ici ou scannez le QR code sur l’image ci-dessus.

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search